Le cri

Le Cri

présentation

C’est le désir viscéral et le besoin de crier
à tous les gestionnaires politiques et religieux
de notre monde qu’y en a marre !
Y’en a marre des murs,
y’en a marre des racistes,
y’en a marre de la consommation
et de la pollution, de l’intégrisme économique
et religieux, de la famine,
de l’injustice, du mensonge, de l’esclavage,
de la guerre, du non-respect…
Rêvons du monde de nos rêves !

Le public et les comédiens arrivent dans l’espace scénique au centre duquel sont disposées des tables-théâtres sur roulettes. Les comédiens s’extraient du public pour revêtir leurs habits de travail. Ainsi le boucher, le serrurier, la boulangère, la peintre, le banquier et tous les autres corps de métier représentés dans ce spectacle se saisissent de leur table et de leurs outils de travail. De là, ils racontent à partir d’objets inhérents à leur métier et faisant partie de leur intimité, leurs rêves, leurs obsession, leurs utopies… Les spectateurs autour écoutent, s’interrogent, pleurent, vivent…

distribution

un spectacle de Barthélemy Bompard
mise en scène Barthélemy Bompard assisté de Nicolas Quilliard
travail sur le théâtre d’objets et les marionnettes Nicolas Quilliard

inventé et interprété par
Armelle Bérengier, Eric Blouet, Barthélemy Bompard, Thérèse Bosc,
Jean-Pierre Charron, Stéphane Civet, Céline Damiron, Marie-Pascale Grenier, Dominique Moysan, Nicolas Quilliard, Judith Thiébaut

direction musicale Jean–Pierre Charron
création des costumes Marie-Cécile Winling
bureau d’étude Dominique Moysan
conception et construction des décors Dominique Moysan
technicien Djamel Djerboua

aides à la création et soutiens

l’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouens, le Citron Jaune Ilotopie à Port-St-Louis, la D.M.D.T.S., le Parapluie, Centre International de Création Artistique à Aurillac, Pronomade(s), Centre National des Arts de la Rue en Haute-Garonne, Quelques p’Arts… le SOAR, Scène Rhône-Alpes à Boulieu-lès-Annonay, la Rampe à Echirolles, Villeurbanne Spectacles Vivants / les Ateliers Frappaz

vidéo  photos

"Le cri" - août  2007 - Eric Guillot, Esprimedia - 07'30

Le Cri Le Cri
Le Cri Le Cri
Le Cri Le CriLe Cri

presse

la Stradda

Thomas Hahn

Tel un microcosme éclaté, la troupe dresse une radiographie de nos espoirs, nos angoisses, nos révoltes et nos lâchetés. Parfaitement libre, le public circule, du serrurier à la boulangère, de la peintre immigrée au « génie militaire », du boucher à la femme au foyer… Ils nous parlent d’eux, de leurs clients ou de leurs amis pour interroger la possibilité d’exister humainement dans un monde peu humain. Si trilogie il y a, Le Cri en est l’aboutissement en point d’orgue et un retour sur soi, sur nous. Les intermèdes chorégraphiques et musicaux sont poétiques, sensibles, fluides. Les textes sont sobres mais puissants et les comédiens plus que vrais dans l’incarnation de la France profonde, parfois nauséabonde et pourtant dotée de charme. Tantôt frontal, tantôt au deuxième degré, le message politique atteint un équilibre parfait avec les moyens poétiques, les rencontres intimistes et les intermèdes spectaculaires. Peu de cris, finalement mais beaucoup de finesse.

ARI Ext Menu - fr