Rencontres de boîtes

titre RDB site projet

présentation

Projet participatif 

Les Rencontres de boîtes sont accessibles à tout le monde et l’essentiel se concentre sur la qualité des relations humaines ainsi que sur la force de ce qui est vécu du premier jour de l’atelier jusqu’aux représentations publiques.

L'atelier

" Vous êtes expulsés de chez vous, vous avez 5 minutes pour partir et rassembler des objets personnels qui vous sont chers, qu'emportez-vous? "

L’atelier est destiné, d’une part, à faire vivre un groupe et, d’autre part, à transmettre des outils théâtraux. Le travail avec les participants consiste véritablement à les aider dans la construction de leur histoire, à leur donner le courage de se dévoiler et d’assumer leur fragilité sous le regard des autres.

Les représentations publiques

Ils apparaissent en bandes, leurs boîtes à chaussures fermement calées sous le bras, s’expriment dans des langues inconnues et nous prennent à partie en imprimant leur regard au plus profond de nos yeux, nous qui leur sommes étrangers. Ils nous ouvrent leur cœur et leurs boîtes. La clef devient oiseau, le bouchon de liège une mine anti-personnelle, l’étiquette se transforme en lac…

note d'intention de l'auteur

Les Rencontres de boîtes ne sont pas un spectacle
et l'objectif n'est pas d'atteindre une excellence artistique.
Elles sont un moyen pour se rencontrer d'humain à humain,
de la façon la plus sensible et la plus sincère qui soit.

Elles donnent aux participants le courage de se dévoiler,
d’assumer leur fragilité sous le regard des autres
et de déjouer les règles d’un consensus social
reposant sur la dissimulation de soi-même.

Quelles que soient les émotions qui s'expriment,
ce sont de « véritables trésors ».
À la différence d'un spectacle achevé,
leur qualité artistique est sans cesse remise en jeu
par l'ensemble des participants.

distribution

un spectacle de Barthélemy Bompard
mise en scène Barthélemy Bompard

inventé et interprété par Dominique Bettenfeld, Eric Blouet,
Barthélemy Bompard, Thérèse Bosc, Jean-Pierre Charron,
Céline Damiron, Marie-Pascale Grenier, Cyril Levi-Provençal,
Dominique Moysan, Nicolas Quilliard, Judith Thiébaut

dossier artistique

Pour plus d'information sur le projet, consulter le dossier artistique :   icone pdf 512

aides à la création et soutiens

L’Abattoir de Chalon-sur-Saône, l’Atelier 231 - Sotteville-lès-Rouen, Amiens Métropole - Le Hangar, Centre National de Création des Arts de la Rue, Culture Commune- scène nationale de Loos-en-Gohelle, Festival international de théâtre de rue d’Aurillac, Lieux Publics, Les Pronomade(s) en Haute-Garonne et la Scène nationale d’Annecy.

Avec le soutien de l’Institut français, du Centre Culturel français de Belgrade, du Centre Culturel français de Skopje, de la DGCA, de la DRAC Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes et du Service de Coopération et d’Action Culturelle de Tirana.

vidéos  photos

Vidéo "Les Rencontres de boîtes" - 2005 – Sens 2 K – 13’43

 

Interview à la radio Grésivaudan - Éloïse Plantrou - juin 2010 – 19’24

 

les rencontres de boîtes les rencontres de boîtes
les rencontres de boîtes les rencontres de boîtes
les rencontres de boîtes les rencontres de boîtes

les rencontres de boîtes les rencontres de boîtes

extraits de presse

interview

interview à la radio Grésivaudan
de Éloïse Plantrou juin 2010


Libération

Certains viennent d’Afrique, ils portent des tenues légères et des sandales, d’autres d’Europe de l’Est ou des Balkans, avec leur fichu sur la tête, visages marqués par le soleil. Deux par deux, ils se font face et exhibent des boîtes de chaussures où sommeillent les reliques de vies passées. Une carte routière froissée, des amulettes, un porte-jarretelles, une plaque gravée d’une inscription inconnue, des pierres, du sable, un livre. Dans une langue étrangère, l’un après l’autre parle de son bien et de son existence. Son hôte en face acquiesce, sourit ou s’insurge, sans comprendre vraiment ce qui est raconté. Le public déambule, se heurte aux dialectes, tente de déchiffrer ce qui se joue.
Poussant au comble du réalisme les archétypes de la pauvreté (vernis à ongles écaillé, vêtements bon marché, patois obscurs), elles placent le spectateur face à l’incompréhension et au désordre : incapable de saisir avec précision ce qui se déroule sous ses yeux, il erre de table en table, jeté à son tour dans l’exode. Le théâtre aussi perd ses repères. Par ces duos aux airs de sculptures éphémères, Kumulus fait disparaître la scène et l’atomise en autant d’îlots. Le spectacle quitte toute narration au profit d’une langue en mouvement.


Mouvement

Figure de l’exode (une Europe de migrants ?)

Comme point de départ à ses Rencontres de boîtes, la compagnie Kumulus a imaginé un scénario catastrophe : « Vous êtes expulsés de chez vous. Vous n’avez que cinq minutes pour rassembler des objets personnels… le tout doit tenir dans une boîte à chaussures. » Le récit se déroule comme un face-à-face entre deux acteurs, un théâtre d’objets miniature sur de simples tables.

Tous ces récits tragiques sur le thème de l’exode sont écrits à partir de témoignages de gens rencontrés en Serbie, Turquie, Albanie et Macédoine. Ils ont d’abord servi de base de création d’Itinéraire sans fond(s), en 2003, puis inspiré Les Rencontres de boîtes, pensés comme un temps de rencontres et d’échanges entre générations et communautés. Barthélemy Bompard n’évoque pas de conflit précis : les misères du monde se mélangent et semblent toutes bonnes à dire, dans des langues inventées et des récits muets, universellement compréhensibles.

Ces « boîtes à histoires » voyagent de pays en pays : à l’heure de la communication en temps réel, une façon de différer le temps en temps humain ?


VI festival international (Espagne)

Les Rencontres de boites ouvre un espace pour parler de soi et rencontrer les autres, ce qui, assure le directeur Barthélemy Bompard, « est l’unique manière pour que le monde fonctionne un peu mieux. »


The Nation (Sri Lanka)

Dodanduwa, village de pêcheurs, n’a jamais connu autant de bruit que la semaine dernière à la fin de la représentation innovante des Rencontres de Boîtes, présentée par Kumulus, la compagnie de théâtre française de renommée internationale. La dernière représentation, qui a eu lieu jeudi, a non seulement reçu une ovation, mais aussi des acclamations et sifflements d’encouragement du public ! Rencontres de Boîtes est un spectacle créé à partir d’expériences réelles des acteurs Français et Sri Lankais, qui ont exploré les notions de rêves et d’aspirations, tout en abordant des questions fondamentales au sujet de la nature même de la vie.  
« Travailler avec les habitants de Dodanduwa était une expérience inoubliable. C’était extraordinaire de réussir à faire autant de choses en aussi peu de temps. Voir le résultat final, avec toute l’énergie et les efforts investis par chacun dans le spectacle, était source de grande satisfaction. » Barthélemy Bompard, Directeur Artistique de Kumulus


Dundee Courier and Advertiser (Ecosse)

Des bénévoles pour faire du théâtre

Dans le cadre du Festival National d’Arts de la Rue d’Ecosse, le « Big in Falkirk 2005 », une occasion s’est présentée pour des bénévoles. Participer à une représentation de Kumulus, une des compagnies d’arts de la rue les plus réputées en France.
Kumulus s’inspire des problèmes sociaux, politiques, économiques et raciaux. Avec une approche nouvelle et tout à fait unique dans son genre, elle crée des spectacles innovants, et souhaite travailler avec les gens intéressés et motivés de tout âge.


La Provence

Autour d’une table il y a quelques années, la compagnie, dirigée par  Barthélemy Bompard, sillonnait les terres d’exil, a travers l’Europe surtout, et récoltait des témoignages sur son passage, qu’ils soient serbes, albanais, macédoniens, turcs.  De là est né un théâtre a la fois profondément simple et humain, dans lequel il n’est plus nécessaire de parler la même langue pour se faire comprendre.  
Autour d’une table, les histoires se dévoilent a travers des accessoires de première nécessité affective et le dialogue s’instaure presque naturellement sur ces situations d’exode C’est cette envie de partage qui  amené aujourd’hui la compagnie à proposer du théâtre participatif. Une chance à  saisir…

fiche technique

fiche technique (évolutive)

De 6 à 11 personnes en tournée dont 5 à 10 comédiens, un directeur artistique et une chargée de production

matériel nécessaire

Salle de répétition de 100 à 150m2 (en fonction du nombre de participants, de 6 à 20 personnes)
1 petite table carrée (environ 1m/1m)  pour 2 personnes (ex : 20 personnes et donc 10 tables), 2 chaises par table
Nappes en papier kraft
Lampion ou bougie pour mettre sur chaque table
Éclairage d’ambiance suivant le lieu (à voir…)

lieu de représentation

Halle, gymnase, musée, hall de gare etc. et des extérieurs tels que marché, rue piétonne, place publique, parking souterrain, parc…
Espace nécessaire : 200 à 400 m2

montage

Environ 1 heure de montage et de démontage
Une personne est nécessaire au montage et au démontage du décor

planning de jeu

Spectacle nocturne de préférence
Durée : environ 1 h

loges

Loges de 50 m2 minimum ( en fonction du nombre de participants) avec toilettes, tables, chaises et miroirs
Catering dans les loges avant la représentation et chaque jour d'atelier
Grandes bouteilles d'eau

divers

Hébergement calme au centre ville ( proche du lieu de spectacle) pour 6 à 11 personnes. Hôtel 2 étoiles minimum
Un repas pour l’ensemble de l’équipe, Kumulus et amateurs, à la fin de chaque représentation.

 

dates passées / parcours

Les Rencontres de boites

En France

Saison de Bonlieu, Scène nationale, Annecy (74)
Saison de Lieux publics, Centre National de Création,  Marseille (13) *
Saison de l’Abattoir, C.N.A.R., Chalon-sur-Saône (71)
Temps Fort de Quelques p’Arts… le SOAR - C.N.A.R,
Boulieu-lès-Annonay (07)
Festival les Invites - C.N.A.R., Villeurbanne (69)
Atelier 231 - C.N.A.R, Sotteville-lès-Rouen (76) *
Itinérance Rue, Paris (75)
Saison du Cratère, Scène Nationale, Alès (30)
Saison de Furies, Châlons-en-Champagne (51)
Saison du Parc de la Villette, Paris (75)
Festival Parades, Nanterre (92)
Festival Quartiers libres, Grenoble (38)
Festival la Folle Histoire des Arts de la Rue, Velaux (13)
Saison de la Ville de Niort, Niort (79)
Caravane du Conseil Général de la Drôme, Die (26)
Festival de l’Oh !, Champigny-sur-Marne (94)
Culture des autres / Onyx - La Carrière, St-Herblain (44)
Saison de TambourDanSens, Sens (89)
Festival Cergy Soit !, Cergy (95)
Festival les Expressifs, Poitiers (86)
Festival FITA, Grenoble (38)


A l’étranger

Festival Croisements - France-Chine 50, Pékin, Wuhan et Zhuhai (Chine)
Festival Rendez vous chez nous,
Ouagadougou et Komsilga (Burkina Faso)
Festival Teatro Container, Valparaíso (Chili)
Saison du Rex
,  Belgrade (Serbie) 
Semaverkumpanya,  Istanbul (Turquie)  
Théâtre Municipal, Izmit (Turquie) 
Musée de la Ville, Skopje (Macédoine) 
Festival Pilotobe(s),  Agadez ( Niger)
Centre culturel, Zinder et Niamey(Niger) 
Festival La Strada, Graz (Autriche) *
Festival UZ Events,  Falkirk (Ecosse) *
Festival de Teatro y Artes de Calle, Valladolid (Espagne) *
The Chadrasevena Ceation Centre, Dodandduwa (Sri Lanka)     
Festival Passage,  Helsingør, Køkkedal et Fredenborg (Danemark)
Institut français,  Dakar, Saint-Louis et Kaolak (Sénégal)

 * dans le cadre du réseau IN SITU, Réseau Européen pour la création artistique en espace public.

dates à venir

Les prochaines dates sur notre agenda

 


ARI Ext Menu - fr