hd-serie-c-Julien-Spilemont

 

titre Serie C Francais

 

présentation

Paroles entendues dans la bouche d’un ministre européen:

« Les femmes font des histoires, les hommes font l’Histoire »

Tinggg! Surgissement d’un son de guitare… Et d’une « molécule » recouverte d’un tissu couleur terre. Puis d’autres similaires. Distinctes les unes des autres tant dans leur déplacements que dans leur bruitages, elles évoluent et se rassemblent en un atome unique. Une anémone de mer de laquelle s’extraient 7 enfants qui chantent et rêvent tout haut de devenir star, pilote, présidente du monde entier…

La scène se gorge alors de musiques hybrides composées de percussions, chants en moré, dioula, français… et l’humanité se sépare en deux univers. Le partage des genres impose un rythme cadencé entre humour et violence. Les hommes n’ont de cesse d’asservir les femmes. Aux agressions et à la soumission, elles répondent Oui, merci. Je ferai tout ce que tu veux. Encagées, sont-elles assignées à leur résidence à vie ?

Tandis que les hommes se mettent à douter de leur partition, les femmes continuent à s’activer entre cuisine, couture, ménage, coiffure... jusqu’au moment où ils réclament A Manger. A ces mots, elles cassent les murs de leur prison, évacuent leurs colères, revendiquent leur liberté et se rebellent. Rap, confrontation, discussion. Vers quel monde tendons-nous ?

note d'intention de l'auteur

Aujourd’hui encore, les femmes du monde entier sont toujours considérées à différents niveaux comme inférieures à l’homme. L’histoire de l’homme et de la femme s’est construite sur un mensonge d’inégalité et de soumission. Cette situation est-elle due au fait que l’homme ait peur de la femme ? Ou que la femme détienne le vrai pouvoir ?

distribution

Un spectacle de Barthélemy Bompard.

Mise en scène de Barthélemy Bompard.

Inventé et interprété par Armelle Bérengier, Dominique Bettenfeld, Jean-Pierre Charron, Rasmata Kouraogo, Hilaire Nana, Olivier Somé et Maïmouna Tony.

Composition et interprétation musicale Jean-Pierre Charron et Olivier Somé.

Costumes de Rokiatou Touré et Marie-Cécile Winling

Décor d’Abdraman Ouedraogo et de la cie Takara  

 dossier artistique

Kumulus - Série C  icone pdf 512    

aides à la création et soutiens

Aides à la création et soutiens :

ACMUR - Festival Rendez-vous chez nous | Association Siraba | Atelier 231, C.N.A.R. à Sotteville-lès-Rouen |  Coopérative De Rue et De Cirque (2r2c) | Institut Français à Paris | Les Ateliers Frappaz, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public (Villeurbanne) | Mairie de Nanterre - Festival Parade(s)| SPEDIDAM.

 

ACMUR et RDVCNlogo siraba logo atelier 231  logo atelier frappazlogo 2r2c   Institut Français  nanterre niv gris logo parades  logo spedidam

vidéo photos

 

Teaser - 2017 - Julien Penichost | 3'03

p-DSC01694.JPG p-DSC01646
p-DSC01530 p-DSC01503
p-DSC01485 p-DSC01482

 

extraits de presse

Tv5 Monde – le journal d’Afrique

https://www.facebook.com/JTAfrique/videos/


Radio Agora – Catherine Portaluppi

https://radioagora-nanterre.fr/


Théâtre du Blog

Edith Rappoport

Sept acteurs parés de tissus terre orangée restent prostrés, puis se déploient aux rythmes de tambours et percussions. Un chanteur blanc entonne une mélopée. Trois femmes Burkinabè et une  Européenne, se dévoilent en gémissant, se tordent les mains, dansent en rond. Une grosse fille saute : « entrez dans la danse ». Une autre se fait chevaucher,  tous rigolent. Les comédiennes sont enfermées dans des cages métalliques. On assiste à la tragédie de l’enfermement et de l’excision des femmes : « La mort, disent-elles, vaut mieux que l’excision ! ».

Elles chantent en moré, dioula et français, se rassemblent et s’étreignent, puis on les enferme dans les cabanes qu’on a préalablement scotchées. Elles étendent ensuite du linge, ce qui donne un aspect joyeux et coloré, presque carnavalesque. Il faut résister où que l’on soit !  Il y a ici de la joie et une force de vie qui surgissent bizarrement de cette oppression féminine. De jeunes enfants assistaient avec nous à cette avant- première, et semblaient, comme nous, fascinés.

Après Les Squames, Tout va bien, Bail à céder… la compagnie Kumulus vient de réaliser l’un de ses meilleurs spectacles, porteur de l’énergie incroyable de l’Afrique.


Agence DEKart

Adrien Guillot  

« Série C » est un portrait au vitriol sur la place des femmes dans la société contemporaine. Le propos est de faire un spectacle universel et non exclusivement sur les difficultés rencontrées par les femmes au Burkina Faso. Un volet sur les violences faîtes aux femmes au Faso et l’excision a quand même été inclus.


Agora Francophone

Jérôme Bationo

« Série C » l’expérience réussie de Kumulus

Pour la première fois, Rendez-vous chez nous donne à découvrir cette année, des exclusivités, des premières de créations originales issues de collaborations, d’échanges et de partages de compétences. Ainsi, des artistes de Kumulus (France) sont allés à la rencontre de ceux de Bobo-Dioulasso durant 1 mois et demi pour faire naître « Série C ».

Le spectacle

À la suite d’un casting qui permit la sélection de quatre artistes burkinabè, 5 semaines de gestation seront nécessaires pour l’enfantement de « Série C ». Ce spectacle dont le titre s’inspire d’une chanson du groupe zouglou ivoirien Espoir 2000 aborde la question de la femme dans différentes sociétés modernes.

« … On nous a dit : la vie est un marathon, mais c’est quel marathon où les femmes sont toujours derrière, émancipation. Attention les femmes d’aujourd’hui… Quand tu les mets sur le chemin de l’école, arrivées au CM1, elles cherchent à faire la Série C… ». Extrait de la chanson du groupe Espoir 2000.

C comme la première lettre de…

…dans cette chanson, qui fait référence à des métiers comme couturière ou coiffeuse, considérés comme des sous-métiers, ou encore C comme chômage. Dans ce titre révélateur, les chanteurs ivoiriens disent tout haut ce que pensent tout bas certaines personnes. Dans le monde, les femmes, sont souvent considérées, à différents niveaux, comme inférieures.

Cette situation est-elle due au fait que le « sexe fort » ait peur de l’autre moitié du ciel ? Ou que la femme détienne le vrai pouvoir ? Autant de questions que se pose Kumulus à travers son spectacle Série C.

Dans cette pièce… Face à face, trois femmes et deux hommes de deux cultures (occidentales et africaines) confrontent leurs opinions sur la place de la femme dans la société, leurs visions du monde d’aujourd’hui et de demain, leurs révoltes, leurs rêves… Joutes verbales au son de guitares, de percussions, de chants, etc. Cette création collective accompagnée par des musiciens est issue du matériau brut qu’est l’expérience de vie de chacun.

fiche technique

fiche technique (évolutive)

9 personnes en tournée dont 7 comédiens, un directeur artistique et une chargée de production.

 espace nécessaire

Espace de jeu : une scène de 7 m de profondeur et 14 m de large

Un mur en fond de scène indispensable pour renvoyer le son.

Des murs sur les côtés sont souhaitables pour l’acoustique.

Sol plan en dur (bitume ou pavé), plat et de niveau.

Extérieur : lieu calme sans circulation (ex : place, cour intérieur…)

Intérieur : théâtre, salle municipale etc.

Jauge : 300 personnes

Accès minibus

Prévoir un parking proche du lieu de jeu pour le transporteur 9 places

Repérage souhaitable

matériel nécessaire

Moquette et gradins 3 niveaux pour les spectateurs

plan implantation serie c 470

décor fourni

3 structures métalliques de 1 m × 1 m × 2 m de hauteur.


montage

1h de montage et 45 min de démontage


personnel nécessaire

1 technicien pour le démontage

planning de jeu

Spectacle diurne, durée : 55 min environ

loges

Loges (50 m2) sécurisées et correctement éclairées sur le lieu de représentation.

2 branchements électriques minimum à l’intérieur.

Catering dans les loges avant la représentation : boissons chaudes et froides, pain, fromage, jambon, fruits, biscuits et des grandes bouteilles d’eau.

Pour les repas, une personne ne mange pas de gluten, une autre ne mange pas de viande et une autre ne mange pas de produits laitiers.

divers

Hébergement calme au centre ville (proche du lieu de spectacle) 
pour 9 personnes
Hôtel ** minimum (9 singles) 
Pour les repas, une personne ne mange pas de viande ni de produits laitiers et une autre ne mange pas de produits laitiers

dates passées

En France

Festival Viva Cité - C.N.A.R.E.P., Sotteville-lès-Rouen (76)
Festival Les Invites, Villeurbanne (69)
Saison de 2R2C, Paris (75)
Festival Parade(s), Nanterre (92)
Festival Cratère Surface - Le Cratère Scène Nationale, Alès (30)

Festival Onze Bouge, Paris (75)
Festival la Rue est à Amiens, Amiens (80)
Festival Bizz'art Nomade, Drôme provençale (26)
Saison de la Gare à Coulisse, Eurre (26)
Saison de Moulin Rousse, Rousset-les-vignes (26)


A l’étranger

Festival Rendez-vous chez nous, Ouagadougou et Bobo Dioulasso (Burkina Faso)

 

 

dates à venir

Les prochaines dates sur notre agenda

 

 

ARI Ext Menu - fr